« Internet 2 : Blogs Social Software | Main | Innover en Alsace »

20 March 2005

Comments

Feed You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

luc bollinger

... peu de temps après son baptême, le frère aîné d'Odile évoque devant son père Etihon ( ou Adalric ) l'éventualité d'un retour d'Odile près de lui. Fou de colère, Adalric tue son fils, et après avoir mesuré l'étendue de son acte, se repend et accepte Odile près de lui. S'en suivra un long chemin vers la conversion et l'acceptation du Christ chez ce duc païen...
Bientôt les demandes des filles de nobles de la région se font de plus en plus pressantes, et Odile manque de place. La contribution de son père, qui lui cède son domaine de Hohenourg, sera le début de la naissance du couvent de Sainte-Odile.
Un jour qu'Odile marchait dans la montagne, un eplainte d'un aveugle lui parvint. N'ayant rien sur elle pour étancher sa soif, elle frappa de son bâton le rocher tout proche, et une source jaillit. Elle lava les yeux de l'aveugle qui retrouva la vue. Aujourd'hui encore, la croyance populaire attribue à cette eau des vertues médicinale pour les soins des yeux...

Après sa mort, Odile fut ensevelie dans le couvent, repris par Hérade de Landsberg, qui s'attela à sa principale tâche : la rédaction de l'HORTUS DELICIARUM, merveille des merveilles...

The comments to this entry are closed.