« Office Politics | Main | Signez le pacte écologique »

22 January 2007

Comments

Feed You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

luc

En tant qu'érudit et ultra passionné du MONT STE ODILE, je vais éclairer ta lanterne. La relique de Ste Odile a été placée dans la chapelle ST Venceslas, dans la Cathédrale St Guy. Néo praguois, tu dois savoir que cette chappelle a une fonction de reliquaire: elle contient le trésor de la ville, à savoir la couronne, l'épée, le sceptre et le globe; enfermés derrière une porte à sept serrures dont les clés sont gardées par les hauts dignitaires de l'état.
Et ce depuis 1791, si ma mémoire est bonne... ou 1793 ? Je sais plus. Bref. Le bras d'Odile estdonc placée en cet endroit, pour protéger le Trésor.
( anecdote : les religieuses du Couvent d'Hohenbourg, après le prélèvement, ont fait signer et établir par Jean de LICHTENBERG, un acte interdisant désormais tout réouverture de la sépulture de notre Sainte Patronne sous peine de représailles les plus graves.

luc

... à toi de m'aider, maintenant : je sais que la chapelle n'est que très rarement ouverte au public. Mais sais-tu à quelles occasions le public peut admirer le Trésor?

Frédéric Casagrande

Oui, je savais pour l'interdiction de rouvrir le sarcophage. Les représailles en question sont tout bonnement d'être frappé d'excommunication. Ce qui n'a pas empêché de nouvelles ouvertures:
- En 1696 d'abord, lors de la construction du nouveau tombeau par Fransin;
- Le 3 novembre 1793, lorsqu'on emmene secrètement les ossements à Ottrott pour les protéger des Révolutionnaires;
- Le 14 août 1794, le sarcophage est brisé (la paroi proche de la tête est fracturée) et trouvé vide
- Le 6 octobre 1800, les ossements quittent la caisse de fer à la sacristie d'Ottrot-le-Haut pour réintégrer leur sarcophage;
- En 1836, l'Abbé Lhuillier fait constater que les ossements appartiennent à une seule femme et qu' il manque l'avant-bras droit;
- En 1841, les ossements sont placés dans une châsse en verre sur l'Autel de Saint-Jean ;
- En 1928, les reliques sont remises en place dans leur sarcophage;
- En 1937, lors de la restauration des bâtiments par l'architecte Danis, le sarcophage est restauré et consolidé, puis les ossements y sont déposés dans une boîte en bois recouverte de métal.

Quant aux "Bijoux de la Couronne" (la couronne, le sceptre, l'orbe et le manteau de couronnement), seul le Président de la République peut décider en quelle occasion exceptionnelle ils sont exhibés au Chateau. C'est arrivé neuf fois dans l'histoire, et la dernière occurence était en 1998, pour célébrer le 80ème anniversaire de l'établissement de la République indépendante de Tchéquoslovaquie.

luc

Merci pour ces précisions. Ma Belle-soeur part ce midi pour Prague le temps d'un Week-End.

The comments to this entry are closed.